24/09/2012

du 1er au 15 octobre au GemLucArt a Monaco

Gemluc.jpg

22:07 Écrit par ColetteL dans Actualité, Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2011

etre sensible a chaque instant

006.JPG

en le considérant comme tout à fait nouveau et unique, en ayant l'esprit ouvert et entièrement réceptif

23:28 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/02/2011

de l'importance de s'aimer...

Vous êtes rare, vous êtes unique, vous êtes la création d’une évolution qui dure depuis le début des temps.

Jamais parmi tous ceux qui ont vécu sur notre planète, il n’y a eu quelqu’un de comparable à vous.

Jamais, jusqu’à la fin de notre monde, il n’y aura quelqu’un de semblable à vous.

 

Michel Poulin

 

_GI_7619.JPG

 

 

 

01:25 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/02/2011

Histoire d’une brèche

Récit poétique d’une montée de sève entre besoins, désirs et manques ; du non-sens vers le sens, spirale de croissance

 

Il y a plusieurs jours, j’ai rencontré quelqu’un. Et il m’a regardé. On a parlé de lui, on a parlé de moi et de la vie aussi. On a marché ensemble. On a rit tous les deux, comme quand j’étais enfant. Et puis, on s’est quittés. J’ai ressenti en moi comme un immense vide. Et j’ai pleuré tout seul, sur le bord du trottoir. Plus tard, j’ai repensé à ce qu’il m’avait dit : « Si un jour, un grand vide habite ta maison, sois heureux. Si tu souffres du manque, si tu veux le combler sans même y parvenir, sois heureux. Ta souffrance abrite un grand besoin. » 

Je me suis relevé, j’ai marché dans la rue. Je me suis souvenu d’un jour de désespoir. Je voulais en finir. La mort, c’est un grand vide ; un manque abominable où la vie n’a plus place. Peut-être que ma souffrance abritait, ce soir-là, un fabuleux besoin. Besoin d’éternité…

ouverture,lumiere,coherence 

Quand je suis triste et malheureux, je retrouve en mon cœur les mots de mon ami.

J’ai remarqué, depuis, derrière l’image horrible que montrait ma douleur, une chose extraordinaire : la générosité. Cette souffrance amère est toujours généreuse. Elle recueille toujours un désir sans abri ou un besoin perdu. Elle ne vit jamais seule.

Un besoin qu’on accueille, qu’on dorlote et qu’on aime, c’est un besoin heureux. Un besoin cabossé et tout ratatiné à force de mépris, qu’on nourrit à force de tendresse, finit bien par grandir. Et c’est ce qui fait peur… Qu’en fera-t-on après ? Nos maisons sont petites. Elles sont tellement petites !

 

J’ai souvent essayé et j’ai appris un peu. Un besoin écouté transforme nos maisons. Il n’est pas encombrant, il éclaire les murs et rend l’air joyeux.

  Le pire ne tient pas à l’endroit qu’on croyait. En matière de besoin, ce n’est pas leur présence qui hante nos maisons, c’est plutôt leur absence ! C’est leur tambourinage et leur forte insistance qui nous rend agressifs. C’est quand ils veulent entrer et qu’on ferme les portes qu’on perd pied et qu’on tue. Ils tapent et tapent encore jusqu’à ce qu’on ouvre enfin. Et tant qu’on les refuse, on plonge en temps de guerre, de violence et de haine. De ces guerres intestines naissent fléaux et troubles et graves maladies.

   J’ai même entendu dire que nos désirs secrets s’associaient au Satan pour nous anéantir. « Ces désirs infernaux se déguisent et séduisent, puis lancent à nos portes mille et une tentations. » Alors nous redoublons de méfiance et de crainte pour ne pas succomber au puissant tentateur. Nos désirs continuent de frapper à nos portes, quémandant assistance à personnes en danger. Et nous devenons fous, sous l’effet du chantage.

 J’ai souvent recueilli mes désirs sans abri. Je les ai écoutés, j’ai prêté attention à leurs tambourinages. Alors ils s’éclairaient d’un sourire radieux et voulaient, à l’instant, m’en présenter bien d’autres. Je demeurais méfiant entre avance et repli, Je faisais confiance, j’observais leurs atours. J’exprimais à mon tour le but de leur visite. Je disais à mes proches à voix haute ou écrite le fond de leurs pensées. Soudain, tout pétillait de couleurs et de senteurs. Ils m’apportaient la vie, la beauté et l’amour. A force d’attention, j’ai appris leur langage et leur force de vie.

 ouverture,lumiere,coherence

 A parler du besoin, j’ai failli oublier son compagnon de route, le manque infatigable. Si le besoin sans cesse me visite et insiste pour se faire inviter, je sais bien que le manque est mon lot quotidien. L’un et l’autre se cherchent et jouent comme des frères, chacun attisant l’autre, chatouillant ses faiblesses. Heureux manque qui me rappelle enfin que je suis si petit dans ce grand univers !  Heureux besoin qui me fait conquérir et marcher de plus belle !

    Un jour que je chantais, un désir m’a saisi, me tirant par la manche. Il voulait en partage me faire un beau cadeau. Il voulait ranimer, au creux de ma demeure et jusqu’à l’extérieur, un feu longtemps éteint. Ils se mirent à plusieurs avec leurs frères manques pour souffler sur les braises. Lentement, des flammèches incendiaient en silence toute mon existence. Le brasier, peu à peu, consumait au creuset les apparences gênantes, celles de ma vie mondaine. Le feu fit apparaître l’élan impétueux de ma vocation d’homme…

Avec tous mes désirs, besoin d’accomplissement, je fus conduit au loin, au centre de moi-même. Au gré des vents et des tempêtes, j’ai débarqué, un jour, sur les rives de l’Etre. Je sus que le voyage seulement commençait.

 

Il m’a fallu du temps pour consentir encore et admettre l’agir du plus fragile regard lancé avec amour, plus puissant que les « faires » affairés des passants empressés. Je croyais que l’assise et le silence tonique attentif aux moindres va-et-vient des remous de mon être était passivité et marque d’impuissance à transformer le monde. 

Scellé dans le profond de ma chair palpitante, je sens l’unique besoin, symbole de tous les autres, qui s’apprête à jaillir pour célébrer les noces de l’homme et de l’éternité. Il est l’hôte invisibles de mes demeures d’en bas. Et les tourbillons d’air que son réveil annonce embrasent, à leur mesure, les lanternes du corps. Car le multiple et l’un célèbrent déjà l’ivresse de toutes mes nudités dans le souffle sacré.

 

   Le manque me fait toujours pâtir du besoin d’être uni à l’éternel présent. Et j’apprends tous les jours à écouter le souffle, à me laisser conduire vers l’autre que tu es.

Extrait du livre La puissance de la cohérence, Paul Pyronnet et Patrice Roux, Editions Jouvence, 2005 

ouverture,lumiere,coherence

 

Lire la suite

21:55 Écrit par ColetteL dans Actualité, Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ouverture, lumiere, coherence |  Facebook |

28/09/2009

Le Bouddha d'Azur

En été, dans l'Himâlaya, lorsque la neige fond aux heures les plus chaudes, l'eau qui ruisselle fredonne d'étranges mélodies. Hymnes d'hier, chansons de demain, plaisanteries polissonnes ou légendes oubliées.

Ainsi, certains jours, on peut entendre dans le murmure né au soleil de midi, l'histoire de Lhal et de Gifford.

Lhal et Gifford qui, comme les eaux dévalant des sommets, mille fois se rencontrèrent, mille fois se séparèrent et mille fois...

Cosey

18:04 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, bd, vie, couleur |  Facebook |

25/08/2009

L'autre côté de la mer

“...Chacun attend au bord de la mer en se demandant s’il aura le courage d’aller aller voir de l’autre côté ou s’il ne vaut pas mieux continuer tout simplement à imaginer l’autre côté...”       

 Arnold Couchard

Del1

"Delphine 090821"

17:43 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mer, courage, imagination, ecrivain belge |  Facebook |

30/05/2009

Pourquoi ?

    J'étais face à la feuille encore vierge, prêt à tout envoyer promener, mais Jessica, ma fille, attendait son dessin. Je lui avais promis le plus bel oiseau au fusain qu'elle ait jamais vu.

  Seul petit problème : je suis un piètre dessinateur.

 

  Du haut de ses 8 ans, Jessica, elle, ne craint rien, surtout pas l'irritation de son Papa qui a horreur qu'on le lui fasse remarquer quand il manque d'imagination...

 

      - Papa, pourquoi tu dis rien ? 

      - Je me concentre, j'essaie de me représenter ton oiseau, mais ça ne vient pas.

       - Pourquoi ? 

      - Parce que je n'ai pas beaucoup d'imagination.

       - Pourquoi ?

       - Parce que je n'en ai jamais eu, je ne suis pas très fort en dessin.

       - Pourquoi ?

       - Ben... heu... C'est de famille. Mon père était nul en dessin lui aussi.

       - Pourquoi ?

       - Ben... certainement que mon grand-père n'était pas très doué lui non plus.

       - Ah... Et pourquoi ?

-         Heu... je ne sais pas Jessica.

 

       Après chaque réponse, ma fille me demandait "Pourquoi?" et ainsi de suite. Jusqu'à ce que je ne puisse plus répondre et que je me retrouve face à mes faux prétextes: la peur de rater, l'assurance de ne pas savoir dessiner, et que je ne saurai jamais.

 

      Les questions de ma fille m'ont poussé dans mes retranchements et j'ai compris : si je n'essaye pas, je n'y arriverai pas.

  Après tout, aucune fatalité ne pèse sur mes épaules et même si mon ancêtre ne s'appelle pas Léonard de Vinci, je dois être capable de dessiner un oiseau.

 

      J'ai pris mon temps, mais j'ai réussi : ma fille a eu son oiseau. Un magnifique corbeau qu'elle a accroché au-dessus de son lit et qui fait frissonner sa mère quand elle rentre dans la chambre...

 

  .................................................................

 

      Je n'avais jamais remarqué avec quelle insistance les enfants cherchent à connaître la vérité sur un sujet. Ce sont de vrais philosophes en herbe, des détectives implacables dont les questions poussent à bout bien des adultes forcés parfois d'avouer leur ignorance...

 

      Ainsi, ma petite fille m'a forcé à comprendre que certaines de nos croyances d'adultes étaient de faux prétexte pour ne pas progresser.

 

  .........................................................

 

  "La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat."

  Friedrich Nietzsche

 

  .........................................................

09:22 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amour, couleur, foi, partage, oiseau |  Facebook |

12/05/2009

To paint is to love again

une jolie citation d'Henry Miller. Découverte ici à Delafield, Wisconsin.
Cool dans les nombreuses bibliothèques de la maison du lac Clin d'oeil
a river of love           Li Chih-Yi
I live at the upper end of the River,
And at the lower end live you;
Every day I long tu see you but cannot...
Though from the same River we drink.
When will the River go dry ?
When can my sorrow come to an end ?
Only may your heart be like mine...
My love for you will not be in vain.   Ch'U Ta Kao

00:51 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, partage, joie |  Facebook |

27/04/2009

Ta peau - merveilleux cadeau du poète Didier Vereeck

 Ta peau, que j'effeuille, est un recueil d'amour
Dont, feuille à feuille, j'accomplis le parcours
******
 Ta peau, parchemin précieux, en son sein recèle
Les charmes facétieux qui, à dessein, me harcèlent
Dans ton terreau, les anges, au fond de chaque pore
De la douceur sans mélange, se font l'actif support
 
 Dans ta terre fertile de joies sereines
Les anges habiles font germer les graines
Tu cultives la douceur au point que chaque caresse
Devient vive et douce heure de profonde tendresse
Copy of IMG_0754

 De ton désir étourdissant, ta peau, enveloppe ténue,
Exhale l'élixir ourdissant le complot des nues
L'alambic de ton cœur distille de ton âme
La balsamique liqueur dont tu te fais femme
 
 Ta peau est un halo diffus d'ondine ou de fée
Dont l'intimité sans refus émet les bouffées
Quand la nudité te dévoile, émue, tu m'époustoufles
Dans le pudique voile de ta peau, tu t'emmitoufles
 
 Impalpable mouvance de charme nacré
Tu drapes d'élégance la lumière sacrée
Toute de fibres sensibles, tu joues un requiem
Qui vibre audible à l'oreille qui aime
*****

 poème de Didier Vereeck sur mes toiles, nous ne nous sommes rencontrés encore que sur la toile, peut-être un jour avec Estelle... 

-         http://www.editionsluigicastelli.com – onglet peinture – portfolio Colette Lousberg : Ta peau

18:41 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, couleur, beaute, echange, 2008 |  Facebook |

19/04/2009

Principe de Correspondance

Panorama1

"Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ; ce qui est en bas est comme ce qui est en haut."

Le Kybalion

22:25 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amour, couleur, espace, lumiere, partage, hermetisme |  Facebook |

26/02/2009

10 020 touts grands mercis

Sourire   Je vous remercie de tout mon coeur pour chacune de ces 10 020 visites. Puisse ce blog continuer à vous plaire, à vous sourire et à vous faire sourire très, très longtemps encore...Sourire

10018 mercis

13:37 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : amour, sourire, partage |  Facebook |

06/02/2009

Volcan au coeur

...à LLano de Ucanca

Llano de Ucanca

Si seulement je pouvais grandir, plus ferme, plus simple, plus paisible, plus chaud.

Dag Hammarskjöld

10:37 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : coeur, ame, lumiere, volcan |  Facebook |

05/02/2009

Loups arctiques

IMG_8322

J'ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l'herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune.

Je m'identifiais tellement au monde des choses tranquilles, prétendues inertes, que j'arrivais à participer à leur calme béatitude.

George Sand

10:49 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, vie, ame, lumiere |  Facebook |

08/01/2009

Limbourg, aujourd'hui...

... Soleil, neige et histoire, union lumineuse...eglise1 limbourg eglise3 limbourg

... les marronniers sur les remparts...Marroniers1 limbourg Village2 limbourg

  Village3 limbourgVillage4 limbourg  Village7 limbourg ... et toujours les arbres omniprésents.

Pour tout cela Merci la terre

14:00 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, soleil, neige, coeur, lumiere, partage, arbres |  Facebook |

30/10/2008

Goldfish

Goldfish Gustav Klimt

Extrait  "Goldfish" Gustav Klimt
L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il est en fait un fil de cette toile.
Quoiqu'il fasse à cette toile, il le fait à lui-même.
Seattle, chef tribu Susquamish (1854)

17:24 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vie, art, toile, beaute |  Facebook |

20/10/2008

Eric Midrez - Sculpteur

Et un beau coup de coeur pour cet artiste génial.

Viens...avec nous
"Viens... avec nous"

Sa sculpture est mise en évidence sur une de mes fenêtres. Continue Eric...

17:50 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : art, couleur, ami, beaute, force |  Facebook |

16/10/2008

Zao Wou-Ki 趙無極

" Peindre, peindre, toujours peindre, encore peindre, le mieux possible, le vide et le plein, le léger et le dense, le vivant et le souffle. "  Zao Wou-Ki 

Zao wou ki

Merci, Monsieur, pour toute cette beauté. 

14:13 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : amour, art, beaute, ame, partage, zao wou-ki |  Facebook |

13/10/2008

Le Seigneur de Bédoin

... trône sur la colline au pied du Ventoux et veille sur mon amoureux.

Seigneur à Bedoin

"Je suis né pour répondre à un désir que j'avais de moi-même." André Malraux

11:34 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, beaute, ame, force, elegance, grace |  Facebook |

11/09/2008

Jean-Damien Roumieu

J'ai entendu le chant des sources
sur les sommets de l'amour humain,
lorsque le don de l'homme
rayonne dans le don même de Dieu,
avec autant d'intensité, de générosité et de splendeur.
 
J'ai entendu la parole des vieillards sages,
sous les arbres,
cette parole qui est un jusant
venant baigner les plages blondes de nos vies.
 

libellule

J'ai entendu, médiateur entre les hommes et les cieux,
le chant des oiseaux de cette aube terrestre,
qui dit les Harmonies sublimes d'où nous venons,
et vers lesquelles,
en un grand mouvement universel,
nous nous tournons,
plus nobles d'avoir ensemencé,
plus grands d'avoir vécu.
 
Extrait de Souffle de lumière 

08/09/2008

Sylvie Chappaz, un merveilleux cadeau de plus

Que la vie te soit douce.

Merci à toi de continuer à nous émerveiller en nous faisant découvrir et partager ces beautés.

 syl copie


14:23 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : monde, amitie, couleur, voyage, partage |  Facebook |

02/09/2008

Quelque part sur la terre...

... et Nautilus se trouve à Madagascar.

Récit de son aventure sur http://nautilus.skynetblogs.be/

15:51 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : passion, voyage, aventure, partage |  Facebook |

19/08/2008

Métamorphose accomplie pour Alph

Lire "le fou de l'antarctique" de Jacques Osanati, m'a rendue joyeuse et sereine.

Il reste tant de dimensions de nous à découvrir, à explorer.

Ce roman en dévoile quelques-unes, sans vous parler des images de Didier Vereeck qui ouvrent un espace supplémentaire.

A vous...

le fou de l'antarctique

14:15 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, coeur, lumiere, joie, serenite |  Facebook |

15/08/2008

Souffle de lumière

A tous ceux qui ont fait le ciel plus bleu, plus intense et plus doux,
sur la plage blanche de nos paupières,
 
à tous ceux qui ont apporté l'éclat du soleil sur le monde, par la chaleur de leur coeur,
la persévérance de leur quête,
 
à ceux qui ont rendu plus vive notre marche vers les fontaines jaillissantes de la vie,
 
à eux tous, je déclare ma confiance et mon respect, je tends mes mains et je rends grâces.
 
Jean-Damien Roumieu.

15:56 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : soleil, coeur, vie, ciel, lumiere |  Facebook |

04/08/2008

L'Histoire de l'amour

Sourire De vous à moi

"...Même aujourd'hui, toute la gamme possible des sentiments n'existe pas encore. Il en est qui attendent, au-delà de nos capacités et de notre imagination. De temps en temps, quand apparaît une nouvelle oeuvre musicale encore jamais écrite, une peinture encore jamais peinte, ou une chose impossible à prédire, à sonder ou même à décrire, un nouveau sentiment pénètre le monde. Et alors, pour la millionième fois dans l'histoire du sentiment, le coeur se gonfle, et absorbe l'impact...." 

Nicole Krauss - Editions Gallimard        Cool

11:54 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, monde, coeur, sentiments, imagination |  Facebook |

16/07/2008

Sur le chemin, en Languedoc-Roussillon

"Quelquefois, il y a des sympathies si réelles, que se rencontrant pour la première fois, on semble se retrouver".        Alfred de Musset

des rencontres, des rendez-vous impromptus, des sourires, de l'humour encore et toujours, et aussi de belles  âmes en expansion. En voici quelques-unes pour le plaisir de vous les faire découvrir

Sandrine Ranchon, créatrice de Luminaires d'ArtSandrine et ses Luminaires d'art                jade.lumi@free.fr

 

 

 

 

 

Echop'atelier à Pézenas, Sandrine propose des stages d'initiation sur 2 jours pour créer une lampe en papier népalais.

 

 

 

          Dominique Simon et son Décomome                                               www.decomome.comDominique et Decomome

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

Et puis aussi, Jean-François Caudry www.atelier137.com

Et encore, un tout grand merci à Caroline Rohmer, pour sa gentillesse,son sourire et sa présentation de

MIKA www.mikaartistepeintre.com Non, non, ce n'est pas elle Jacqueline...  ;oDDDD

18:41 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ame, amour, amitie, coeur, humour, chemin, rencontres, sourires |  Facebook |

14/05/2008

Pierre Baudier

"... Ses photographies ressemblent tantôt  à des tableaux abstraits dont on admire la construction et dont l'imagination prend le relais de l'oeil... Il saisit au vol, dans l'univers qui nous entoure, la magie de la création..."

HIPPOCAMPE   croisée des chemins   AVALANCHE 

http://www.pierrebaudier.com/

En équilibre sur son fil, croiser dans un éclair le regard de l'Infini.

Merci Pierre pour ton amitié et ton ouverture d'esprit

A très bientôt... 

 

02/04/2008

Regards d'Afrique

 

decoration

 

Dans une autre vie chez tes grands-parents à Kin

Je me souviens d'un périple de Kinshasa à Moanda

La piste rouge, le tourbillon du fleuve à Matadi

Boma, rochers noirs sur jaune

Et l'éblouissante couleur verte des papyrus avant l'océan

Je me souviens de tout, de la splendeur et de la vie.

Merci Larissa de rappeller à quel point les africains sont beaux.

Je pense à toi...

11:08 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/03/2008

Un ange peint, sans blague, regardez....

Il s'agit de Samantha Keely Smith , voici son lien sur myspace

http://www.myspace.com/samanthakeelysmith

WANDERLUST, 36" x 36", oil on canvas, 2008.

decoration

C’est Olivier Schouteten qui m'a permis de découvrir cette artiste.

Je te souhaite de trouver ta voie, cher Olivier, elle arrive. Ecoute…… Au plaisir de nous revoir, a+

 

15:34 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/03/2008

Galerie Arana - Photo, peinture

decoration Photographe  Didier Vereeck
 Photographe   Eric Comandini   decoration
 decoration  Photographe  Claude Delmas
 

 Visitez le site en entier   www.editionsluigicastelli.com

"L'ouverture d'esprit alliée à celle du coeur tisse fil à fil le réseau d'amour des hommes." ColetteL

19:53 Écrit par ColetteL dans Coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |